Exposition Dominique Fajeau : Voies multiples, échappée rebelle

8 juillet – 22 octobre 2022

Portrait de Rafael Riqueni par Olivier Deck


Autour de la sculpture-installation éponyme L’Échappée rebelle, allégorie d'une Nature frondeuse et libérée, qui est présentée pour la première fois cette année au public, l’exposition constitue une rétrospective du travail de l’artiste plasticien Dominique Fajeau, cheminant entre peinture, sculpture, estampes numériques et dessin.


Dominique Fajeau s’est intéressé au statut de l’objet, l’objet multiple, et plus précisément la clef et sa symbolique.

À partir de la collecte et de l’accumulation de plus de 7 tonnes de clefs en 10 ans, il construit la série Métamorphoses des clefs, constituée d’objets et de compositions en bas-relief (Livre des connaissances, Fauteuil, Tapis volant, Empreintes digitales, Homme-clef…). Il crée également et met en œuvre in situ des sphères, elles aussi monochromes ou polychromes, porteuses de toute une symbolique.

En complément de ce travail, des estampes numériques interprètent la reproduction de ces sphères mises à plat. L’artiste s’approprie ses propres objets en volume et les transforme, jouant avec l’arc-en-ciel.
Couleurs juxtaposées, barres emmêlées, une nouvelle structure couleur-ligne-plan est révélée.

  • Dominique Fajeau, « Fauteuil Max »
  • Dominique Fajeau, sphères
  • Dominique Fajeau, estampe numérique


Influencé en peinture par les peintres abstraits de l’École de Paris et de New York, en particulier par Nicolas de Staël, Dominique Fajeau a notamment fréquenté Olivier Debré à Paris. Il développe un travail tourné vers l’abstraction lyrique, à l’huile et à l’acrylique.


Dominique Fajeau, sans titre, huile sur toile, 80 x 80 cm
Logos

Du mercredi au samedi de 14 h à 18 h, le samedi matin de 10 h à 13 h (fermeture le jeudi 14 juillet)

Entrée : 2 € (gratuit adhérents association CAC des Landes, demandeurs d'emploi, bénéficiaires des minimas sociaux, étudiants et moins de 18 ans)


  • Robert Combas, « Tatouage académique », acrylique sur toile, 62 x 47 cm, collection permanente CAC Raymond Farbos
  • Christophe Doucet, « Masque de renard », bois d'aulne
  • Giuseppe Arcimboldo, « L'Automne », 1573, musée du Louvre
  • Olivier Deck, « Masque Nô », photographie
  • César Cepeda, « Masque de Jaguar », pièce d'avion de combat
  • Maurice-Quentin de La Tour, « Portrait en pied de la marquise de Pompadour », pastel, 1752/1755
  • Jean-Loup Bézos, « Poséïdon »
  • Jacques Cadilhon, « Masque funéraire en or et cuir repoussé d’époque Mickeyenne datant de 1500 à 1550 av. JC. découvert en 1988 à Marne la Vallée »

Bas les masques !

Souhaitant s'ouvrir à tous les publics, le CAC Raymond Farbos participe actuellement au centre pénitentiaire Pémégnan de Mont-de-Marsan à l'exposition « Bas les masques ! », avec le prêt d'une œuvre de sa collection permanente : « Tatouage académique » de Robert Combas. Cinq œuvres supplémentaires de Christophe Doucet, Olivier Deck, César Cepeda, Jean Loup Bézos et Jacques Cadilhon, président du CAC, ont été sélectionnées par ce dernier pour compléter l'exposition itinérante de reproductions mise à la disposition des établissements pénitentiaires par le musée du Louvre.
L'exposition « Bas les masques ! » circulera en région jusqu'en 2023. Elle a été créée en 2019 par un groupe de 10 personnes détenues et du personnel de la Maison centrale de Saint-Maur, qui en ont choisi, en tant que co-commissaires, le thème, les œuvres, la scénographie et ont écrit un texte introductif.
La présentation au public de l'exposition, dans le cadre des visites aux détenus, est également prévu au centre pénitentiaire Pémégnan, le mardi 21 juin (9 h 30 - 11 h 30 et 14 h - 16 h) et le jeudi 30 juin (14 h - 16 h 30).
Quatre personnes détenues au centre pénitentiaire se sont portées volontaires pour animer les visites. Elles ont défini en amont les objectifs de la visite et imaginé la scénographie en tenant compte des époques, techniques, rapprochements entre les œuvres classiques du Louvre et contemporaines, logiques de circulation, espace et luminosité.
Tout au long du mois de juin, différentes activités sont mises en place par le SPIP et le centre pénitentiaire autour de cette exposition et de sa thématique. Des personnes détenues pourront bientôt elles aussi présenter le fruit de leur travail, de leur imagination, de leur talent, par la réalisation de masques en argile et en papier mâché. Et enfin, des enseignants de philosophie inviteront les visiteurs le temps d’un café-philo, à approfondir la réflexion amorcée lors de la visite de l’exposition, et réfléchir ensemble sur la sincérité de notre identité et la nécessité de porter un masque en société, sur l’image que nous avons de nous-même et la force des apparences.


Exposition Olivier Deck : Rafael Riqueni et Séville

27 juin – 2 juillet 2022

Portrait de Rafael Riqueni par Olivier Deck
festival arte flamenco


Dans le cadre du festival Arte flamenco 2022.

Olivier Deck dresse un portrait intime du guitariste de génie de Triana. Le photographe et écrivain qui vit dans le sud des Landes a rencontré Rafael Riqueni lors d'Arte Flamenco, l'été dernier, avec l'intention de faire un portrait du musicien. Sans tarder, l’amitié met le feu aux poudres et l'artiste, hispanophile de toujours, décide de suivre le guitariste jusque sur sa terre, l’Andalousie. 

De ces six voyages ressortent un album d’images en noir & blanc, des textes et une exposition, comme une biographie poétique. « Je vénère sa musique, j'ai eu la chance de photographier la vie ordinaire d'un musicien extraordinaire », conte ce flâneur sensible.

Deux séries de photographies composent l'exposition : Rafael Riqueni, une guitare de cristal, et Séville, aparté. Portrait d'une cité muse.

Plus d'informations sur le festival Arte flamenco


Olivier Deck, Rafael Riqueni, une guitare de cristal

Autour de l'exposition…

Vendredi 1er juillet à 17 h : « Riqueni, en aparté », rencontre avec Olivier Deck, animée par l’écrivain Serge Airoldi. Avec la participation de la bailaora Carmela Amodeo.

Présentation de A Sevilla, création « Fotobaile », oeuvre éphémère alliant la photographie et la danse flamenca (quadriptyque 400 x 150 cm).

Dédicace de Rafael Riqueni, une guitare de cristal par Olivier Deck.

L'ouvrage paru en mai 2022 aux éditions Contrejour sera disponible tout au long de l'exposition au centre d'art, ainsi qu'à la librairie Lacoste de Mont-de-Marsan (65 rue Lesbazeilles).

À propos d'Olivier Deck…

olivierdeckphotographie

page Facebook
olivierdeck.fr

À propos de Rafael Riqueni…

rafael-riqueni.com

Exposition Olivier Deck : Rafael Riqueni et Séville
Du lundi 27 juin au samedi 2 juillet de 10 h à 13 h et de 15 h à 19 h (jeudi 30 juin fermeture à 16 h)
Entrée libre

Festival Arte flamenco


Exposition Menk

23 mars – 4 juin 2022

Exposition Menk


L'exposition met à l’honneur les œuvres d'une vingtaine d'artistes s’exprimant à travers différents médiums – peinture, dessin, photographie, vidéo, installation, performance – comme une sorte d’identité plurielle alimentant le dialogue entre cultures, temporalités et expressions artistiques. Cette exposition propose de parcourir l’énergie créative des différents artistes d’origine arménienne, arméniens (en résidence), et non arméniens issus pour la plupart de la scène artistique contemporaine française. Tous ont pour point commun cette arménité vécue ou rencontrée au cours des différentes trajectoires de chacun.

Une expérience forte avec ce pays qui rend un hommage vibrant à l'Arménie et à tout un peuple. Menk, en arménien, se traduit « Nous ».

Le commissariat de cette exposition a été confié au peintre Guillaume Toumanian, d'origine arménienne du côté paternel. 

Une scénographie imaginée par l’architecte Michel Mossessian permettra de parcourir ces différents univers avec une sélection des œuvres de Pascal Convert, Mélik Ohanian, Julien Lombardi, Alexis Pazoumian, Atam Rasho, Pascaline Marre, Vahan Soghomonian, Clément Carat, Édouard Wolton, Taline Zabounian, Alex Besikian, Raphaël Tachdjian, Chloé Mossessian, Rebecca Topakian, Araks Sahakyan, Camille Lévêque, Pierre Aghaikian, Guillaume Toumanian, les artistes arméniens en résidence Tigran Sahakyan et Arman Vahanyan.

Vernissage le mercredi 23 mars à 18 h, au cours duquel sera donnée une performance / création solo dansé « Of basalt » (De basalte) par Consensus & Aline Derderian

Exposition ouverte tous les jours du 24 mars au 3 avril, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Du 6 avril au 4 juin : du mercredi au samedi de 14 h à 18 h, le samedi matin de 10 h à 13 h.

Entrée : 2 €

(gratuit adhérents CAC des Landes, demandeurs d'emploi et minimas sociaux, étudiants et moins de 18 ans)


Dossier de presse

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook Pixel

Facebook Pixel recueille des données qui nous aident à suivre les conversions des annonces Facebook, à optimiser les annonces, à créer des audiences ciblées pour les annonces futures et à faire du remarketing aux personnes ayant déjà effectué des actions sur notre site Web. En l'acceptant, vous acceptez la politique de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Google Ad

Notre site Web utilise Google Ads pour afficher du contenu publicitaire. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/technologies/ads?hl=fr